Saviez-vous que 5 communes des Pyrénées Orientales (66) figurent dans le classement officiel des “Plus Beaux Villages de France”
Cette association compte aujourd’hui 155 villages répartis dans 21 régions et 68 départements. Elle a pour ambition d’éviter les écueils du village musée sans âme ou, à l’inverse, ceux du « parc d’attractions », réconcilier les villages avec l’avenir, redonner la vie autour de la fontaine ou sur la place ombragée de tilleuls et platanes centenaire.
Ces 5 villages Catalans respectent cette ambition, et bien plus encore. Nous sommes allés les visiter un par un : plaisir et bien-être garantis.

1) Commençons par le plus proche d’Argelès, le village médiéval de CASTELNOU (que nous avions déjà évoqué dans une autre chronique pour la quiétude et l’attractivité de son marché)

À 40 kilomètres environ d’Argelès et une vingtaine de Perpignan, Castelnou s’est blotti au pied des Aspres. Vue magnifique dès l’approche de ce village et nous vous recommandons de vous arrêter à moins de 2 kilomètres avant celui-ci, pour en admirer son environnement : une table d’orientation est d’ailleurs disposée à cet effet sur un petit parking bien balisé. En toile de fond, le massif du Canigou, la montagne mythique des Catalans que chacun d’eux respecte… voire vénère. C’est avec l’histoire de son château vicomtal château habité dès 990 que commence celle du village.

Ce superbe ensemble médiéval, ramassé sous son château, ne se visite qu’à pied : Dans le village, en arpentant ses ruelles, on découvre de nombreux artisans d’art dont les ateliers sont ouverts aux visiteurs.

Particularité : Des excroissances font saillie sur les murs de plusieurs maisons : ce sont en fait des fours à pain, de forme semi-circulaire, greffés sur les façades. À l’époque, comme le village ne bénéficiait pas de four collectif, les familles qui avaient le privilège d’en posséder un le louaient aux autres habitants.

Le site officiel du village > www.castelnou.com

2) Second village classé, EUS (Xe siècle) : vous ne pouvez pas rater ce village en empruntant la route nationale direction Prades. Après le barrage de Vinça, sur votre droite, Eus trône fièrement sur l’une des collines du Confluent vous invitant à lui rendre visite.

Ce village est empli de charme, et vous pourrez le parcourir en empruntant (à pied) ses petites rues escarpées. Comme pour Castelnou, on y retrouve ces fours à pains individuels à flanc de façade sur bon nombre de maisons.

Eus bénéficie de deux axes dans sa réputation : Il est souvent cité comme le village des artistes tant il en a inspiré, mais aussi comme le village le plus ensoleillé de France : ceci explique peut-être aussi cela.

Anecdote : Eus propose en août et septembre depuis plus de 31 ans le Festival des Nits de canço e de musica (festival de création musicale contemporaine proposée par la Fondation Boris Vian). Il est à noter qu’Ursula Vian-Kübler (1928-2010) danseuse et actrice fut la seconde épouse de Boris Vian, et vécu à Eus.Le festival > http://www.ideesgo.com/agenda/les-nits-deus-canco-i-de-musica-2

3) La perle de ces villages est à notre avis celui de VILLEFRANCHE DE CONFLENT

C’est aussi la plus grande commune de cette sélection.

Cette ancienne cité marchande capitale du Confluent a gardé de très belles traces de son histoire et de son statut de site défensif remparts et la tour de la Viguerie renforcée par les fortifications de Vauban au XVIIe mais aussi le Fort Libéria, récemment inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, Une vraie ville fortifiée dans laquelle on ne peut se promener qu’à pied mais sur rues damées ou pavées.

Villefranche de Confluent est membre du Réseau des sites majeurs de Vauban : Située dans une vallée étroite la ville a été construite à l’intérieur des lourds remparts qui en font le tour, remparts parfaitement conservés et entretenus.

Une grande partie des maisons a été transformée en commerces, c’est l’une des caractéristiques de Villefranche. Vous pourrez le constater beaucoup de magasins de souvenirs, de tissus, d’artisanat, de produits du terroir vous y tendent les bras.

Il y a tant à dire sur son riche passé que nous reviendrons sur cette ville en détail dans une prochaine chronique.Le site officiel du village > www.villefranchedeconflent.fr

4) Les charmes d’EVOL

Rattaché au bourg d’Olette, le hameau d’Evol situé dans le Haut-Conflent, est dominé par l’ancienne forteresse des vicomtes de So et le clocher de son église romane. L’identité montagnarde marque encore le village aujourd’hui par l’activité pastorale et les maisons aux murs de schiste et toits de lauzes.

Ce village pittoresque est très petit mais dégage un “charme fou” : à découvrir son église, son château (en ruine), sa petite chapelle, ainsi qu’un petit musée dans son ancienne école.

Profitez de son environnement naturel magnifique, et laissez-vous tenter par une belle balade mi-champêtre, mi-montagnarde.

Le conseil de Camped : découvrez en saison son petit café très original et son patron très sympa d’origine parisienne, il tomba amoureux de ce village est y posa ses valises. Sa guitare traîne toujours sur l’une des banquettes. Goûtez absolument ses sirops de fruits (fabrication maison à quantité limitée) dont nous n’avons jamais découvert d’égal.Le site officiel du village > www.evol66.fr

5) Bienvenue à MOSSET

Riche d’un patrimoine architectural hérité de l’époque médiévale, le village de Mosset domine, du haut de son éperon rocheux la vallée de Castellane. Il bénéficie également d’une faune et une flore exceptionnelle.

Petit village plein de charme comme les précédents ; l’accès en voiture y est plus aisé dans certaines zones bien que très pentues.

Anecdote vécue par Campmed : Lors de notre visite à l’office de tourisme situé en plein cœur du village, nous avons été accueillis devant celui-ci par. un âne en liberté : c’est paraît-il très courant dans ce village, et cet âne va au-devant des vacanciers de passage pour les saluer. quand il ne fait pas une sieste bien méritée.

À savoir : L’association Opéra Mosset présente chaque année un opéra moderne dans le village. Cet opéra est dirigé par Albert Heijdens, interprété par des professionnels venant de toute l’Europe et des amateurs de la région.

Le site officiel du village > http://mosset.fr

Voilà, nous espérons que cette chronique vous incitera à parcourir notre beau territoire et à y découvrir une partie de son histoire.N’hésitez pas à vous renseigner à l’accueil de votre camping du groupement Campmed : nous nous ferons un plaisir de compléter votre information.

Bonnes visites, belles découvertes :

Manuel (camping Les Galets à Argelès sur Mer)
Jacques (camping Le Soleil à Argelès sur Mer)
Jérémy (camping Les Marsouins à Argelès sur Mer)
Jean-Marie (camping Le Cala Gogo à Saint Cyprien)